Les prochaines réformes de Macron dans la communication et les médias

Les prochaines réformes de Macron dans la communication et les médias

Le nouveau président Emmanuel Macron tient à “libérer les freins de la croissance”. Pour ce faire, un certain nombre de réformes dans la presse, la publicité, l’audiovisuel et le numérique vont voir le jour. “Un président préside” a-t-il déclaré, déplorant depuis quelques années la trop grande proximité entre présidents et journalistes.

Des entreprises de presse plus libres

Globalement, Emmanuel Macron a pour objectif de centrer son projet autour de “la liberté d’expression, d’entreprise et de création”. Favorable à l’éducation à l’information et à la loi Bloche sur l’indépendance des rédactions, il souhaiterait même donner aux entreprises de presse la possibilité d’adopter le statut de fondation afin de dissocier les gérants des actionnaires.
Le représentant d’En Marche, Marc Schwartz, annonce également un projet de loi contre l’utilisation frauduleuse des articles au mépris du droit d’auteur sur internet. Ce projet visera uniquement les agrégateurs-robots qui « repackagent » des articles pour les faire payer aux entreprises.

Nouvelle gouvernance et rapprochement dans l’audiovisuel

Une importante réforme de la gouvernance des entreprises audiovisuelles publiques devrait voir le jour pour que les conseils d’administration prennent le pas sur le Conseil supérieur dans la nomination des PDG du secteur.
De plus, un «rapprochement des sociétés audiovisuelles publiques pour une plus grande efficacité d’ensemble» permettra «d’accélérer la transformation numérique» de l’audiovisuel public.

Une réglementation de la publicité simplifiée

Une simplification de la réglementation est annoncée sur les secteurs interdits de publicité par décret de 1992. Il faudra s’attendre également à de nouvelles décisions concernant le parrainage, le placement de produit ou la place de la publicité dans le secteur public, proscrite après 20 heures pour France Télévisions. Selon le représentant d’En Marche, certains aspects de la réglementation sur la production pourront être révisés pour un meilleur développement du secteur.

Le numérique pour tous

Emmanuel Macron est favorable à un «Netflix européen», il souhaite que les films et séries européens soient davantage mis en avant. Par souci d’équité, il soumettra à l’impôt et aux mêmes obligations de diffusion des œuvres les plateformes numériques. De plus, il compte bien continuer la lutte contre le piratage et maintenir la loi Hadopi.
Concernant la couverture en très haut débit du territoire, le président a pour but d’éliminer toutes les zones blanches d’ici la fin de son mandat en incitant les opérateurs à doubler leur nombre d’antennes mobiles. Selon le nouveau Secrétaire d’Etat chargé du numérique, Mounir Mahjoubi, “5 milliards d’euros seront consacrés à la transformation numérique de l’Etat”.
Emmanuel Macron donnera la priorité à la transparence des données privées et souhaite renégocier le bouclier de protection des données UE-Etats-Unis. Pour cela, une agence européenne pour la confiance numérique sera chargée de garantir la protection des données personnelles.
Enfin, le président Macron promet “d’accélérer dans l’open data” afin de “donner accès à des données nouvelles, en live” conclut le directeur de la campagne numérique d’En Marche.
(D’après un article publié le 11 mai 2017 dans le magazine Stratégie).